Snesup-FSU, Section de l'université de Lorraine
Snesup-FSU, Section de l'université de Lorraine

Élections professionnelles 2022

CSA  –  CPE  –  CCP-ANT

Les élections professionnelles ont eu lieu du jeudi 1er au jeudi 8 décembre 2022. L'alliance CGT-FSU-SUD s’est inscrite dans la dynamique des listes Espoir que nos syndicats ont soutenue pour défendre un service public d’enseignement et de recherche collégial et solidaire.

 
Qu’il s’agisse du comité social d’administration de l’établissement (CSAE), de la commission paritaire d’établissement (CPE) ou de la commission consultative paritaire pour les agent·es non-titulaires (CCP-ANT), nos listes ont réalisé de bons scores, ce qui nous encourage à poursuivre notre travail pour une meilleure université, en concertation avec les élu·es des listes Espoir.
 
CSAE
Avec 37 % des voix obtenues au CSAE (598 voix), notre liste progresse par rapport à 2018, lorsque les listes CGT-SUD d’un côté et FSU de l’autre avaient obtenu 29 % des voix en cumulé (567 voix). Grâce à cette progression, nous obtenons quatre sièges sur dix, soit un de plus que dans le comité technique sortant.
 
CPE
Là où nous avions des candidates et candidates, nous obtenons globalement 27 % des voix.
 
 
CCP-ANT
Notre liste arrive en tête ! Avec 38,5 % des voix, nous aurons quatre sièges de titulaires sur les neuf à pourvoir, et autant de suppléant·es. Ces désignations seront faites début janvier. Nous vous communiquerons les noms des camarades sur expression-syndicale.
 
Malgré le succès obtenu, nous ne pouvons pas oublier la participation, qui s’est révélée faible, notamment pour les élections au CSAE et à la CCP-ANT, respectivement à 20,8 % et 10,1 %. Si le vote électronique n’est pas le seul élément de cette baisse de participation par rapport aux élections au comité technique de 2018 (27 %) et de 2014 (32 %), nul doute qu’il en est en partie responsable. Les expressions de collègues sur la liste publique de l’université de Lorraine et les très nombreux retours que nous avons eus durant cette semaine de vote indiquent clairement que le vote électronique est un poison pour la vie démocratique. Nos syndicats, CGT, FSU et SUD, se sont clairement exprimés sur cette question depuis de nombreux mois : il faut en revenir au vote à l’urne physique !
 
Nous adressons nos remerciements à toutes celles et ceux qui ont voté pour nous.

Du 1er au 8 décembre, je vote pour défendre les conditions de travail de tous les personnels.

Je vote pour les listes CGT-FSU-SUD !

Élections professionnelles du 1er au 8 décembre 2022

Des listes communes CGT-FSU-SUD dans toutes les instances (CSA, CPE, CCP-ANT) pour améliorer les conditions de travail des collègues

En 2022, la CGT, la FSU et SUD se présentent ensemble aux élections professionnelles à l'Université de Lorraine pour toutes ces instances : CSA, CPE et CCP-ANT.

Nos trois organisations s'appuient sur un constat partagé. Des décennies de réformes ont causé une transformation profonde de la fonction publique et en particulier de l'enseignement supérieur et de la recherche : accroissement de la précarité, concurrence généralisée sous couvert d'autonomie et de responsabilité, multiplication des projets à court terme, folie évaluation et pression généralisée sur les salarié·es titulaires et non-titulaires. Dans un contexte de crise économique et sociale aggravée, le ministère laisse les établissements se débrouiller à moyens constants pour financer GVT, hausse du point d'indice et frais accrus de chauffage. La situation sociale est dramatique pour un nombre grandissant d'étudiants et étudiantes, notamment pour les extra-européen·nes du fait de la hausse des droits d'inscription. Avec la baisse des salaires réels rapportés à l'inflation, de 20 à 25 % depuis l'an 2000, la situation est en passe de devenir dramatique pour nombre de nos collègues, notamment chez les non-titulaires et les personnels BIATSS de catégorie C.

 

Au printemps dernier, l'équipe dirigeante de l'université de Lorraine a été renouvelée. Nos syndicats ont soutenu les listes ESPOIRqui ont permis d'avoir des élu·es dans différents conseils centraux. En nous présentant à nouveau ensemble aux élections professionnelles, nous voulons porter les revendications du plus grand nombre, pour l'amélioration des conditions de travail de toutes et tous, pour assurer un service public d'enseignement supérieur et de recherche digne de ce nom.

 

Nous n’oublions pas que la précarité est forte dans l’enseignement supérieur et la recherche avec un taux officiel d’agents contractuels de 35 % (31,7 % chez les enseignant·es, 37,6 % chez les BIATSS) : sur les 7 175 personnels de notre établissement, 2 424 sont contractuels (33,8 %, chiffres de 2020). Malgré la loi Sauvadet de 2012, censée résorber la précarité, le nombre de personnels contractuels n’a cessé d’augmenter dans l’ESR. Une telle situation ne peut plus durer : ça doit changer !

 

Nos revendications et engagements pour l’Université de Lorraine

Carrières et emplois

  • L'égalité de traitement entre les hommes et les femmes.
  • L'amélioration des règlements de gestion des contractuel·les, ainsi qu’un vrai plan de titularisation immédiat de tous les contractuel·les (CDD et CDI) occupant des fonctions pérennes.
  • L’arrêt de la politique d'individualisation des rémunérations et des carrières.
  • La fin du gel des postes.
  • En attendant l'intégration des primes dans les salaires, pour des primes de fin d'année pour tous et toutes identiques par corps et grades.
  • L’alignement de l'indemnitaire dans le supérieur sur les autres ministères de la Fonction publique d'État.
  • L’ouverture de possibilités supplémentaires d'avancement (repyramidage) à toutes et tous au sein d'un même statut (ITRF, AENES ...).
  • Un meilleur respect des droits à la mutation.

 

Conditions de travail et RH

  • Le combat contre le harcèlement moral, sexiste et sexuel systémique qui concerne tous les personnels et les usager·es.
  • Le recrutement préférentiel des nouveaux personnels en tant que titulaires.
  • L’obligation de contractualiser les vacataires qui le souhaitent.
  • L’alignement des obligations de service et des rémunérations (primes comprises) des non-titulaires sur celles des titulaires, ainsi que les mêmes droits sociaux, à congés et à protection.
  • Le paiement des jours CET des personnels BIATSS par les services centraux.
  • Une révision régulière des LDG (lignes directrices de gestion) qui définissent la stratégie pluriannuelle de pilotage des ressources humaines de l'établissement, en matière de promotion et de valorisation des parcours.
  • Le droit à la santé et à la sécurité de tous et toutes sur le lieu de travail.

 

Nous viendrons discuter de ces points avec vous lors de visites dans les services et composantes.

 

Nos organisations syndicales sont présentes avec leurs élu·es à tous les niveaux de la fonction publique ; nous participons aux combats collectifs pour améliorer notre système de retraite, de protection sociale, et pour une redistribution des richesses en faveur du travail.

 

Du 1er au 8 décembre, votez et faites voter pour les listes CGT-FSU-SUD afin d’élire des représentant·es qui interviendront pour de meilleures conditions de travail à l’université de Lorraine.

Élections professionnelles

1er - 8 décembre 2022

La FSU engagée dans les listes
CGT-FSU-SUD

Section SNESUP-FSU – Université de Lorraine

Version imprimable | Plan du site
© SNESUP-FSU – Université de Lorraine