Snesup-FSU, Section de l'université de Lorraine
Snesup-FSU, Section de l'université de Lorraine

Loi Orientation et réussite des étudiants – Parcoursup

Grève le 16 mai pour défendre l'ESR
Nous demandons :
Le retrait des poursuites judiciaires contre les étudiants et l’absence de toute procédure discipli- naire contre elles et eux.
Le retour au fonctionnement normal du CLSH-Nancy et des UFR ALL et SHS de Metz (y compris la réouverture du local des associations)
L’abrogation de la loi ORE
Des moyens pour l’ESR en général, pour l’UL en particulier, ce qui implique le dégel des postes
Greve-16mai_20180511.pdf
Document Adobe Acrobat [387.2 KB]
Solidarité avec les étudiants interpellés
Nous demandons :
– que les dispositifs de contrôle policiers ou par des vigiles mis en place à Nancy et à Metz soient levés dès lundi matin ;
– que le président retire les plaintes qu’il a portées contre les étudiants mobilisés ;
– que les instances, dont le Sénat académique, soient enfin saisies et que le président s’explique sur les raisons qui lui ont fait notamment fermer des services tels que la BU et le SUAPS, couper le réseau Wifi, mettre en place un dispositif policier, barricader des salles, dont le local libertaire qui était hors du mouvement et qui a très précisément été à l’origine des interpellations mentionnées.
CP-IS_Jeunes-Interpelles_20180506.pdf
Document Adobe Acrobat [160.1 KB]
Charge policière sur le CLSH-Nancy : Un tournant inacceptable
Nous appelons de nouveau le président à renoncer à ces méthodes autoritaires en cessant de faire intervenir les forces de l’ordre au sein d’un site universitaire. Ainsi que nous l’avons dit lors de notre dernier communiqué, des préavis de grève sont déposés et nous appelons tous les collègues à arrêter leurs activités pédagogiques et administratives car il n'est pas tolérable de faire travailler des personnels et des étudiants dans un climat de répression totalement disproportionné.
CP-IS_Charge-Policiere-CLSH_20180504.pdf
Document Adobe Acrobat [170.9 KB]
Finalement, le recours à la force en guise de dialogue
Tôt ce matin, les forces de l’ordre sont intervenues sur le Campus lettres et sciences humaines à Nancy et sur l’île du Saulcy à Metz pour « mettre fin à l’occupation illégale du domaine universitaire » selon les termes du président de l’UL.
En appeler aux forces de l’ordre n’est pas acceptable. Il restait de nombreuses solutions dont celle du dialogue plutôt que des manœuvres politiciennes, et surtout celle de dire « oui à toutes et tous sans attente » pour l’entrée à l’université.
Communique_Deblocage-Policier-Nancy-Metz[...]
Document Adobe Acrobat [187.4 KB]
Et maintenant ? ::: Communiqué de presse intersyndical sur les contradictions du président de l'UL envers les "bloqueurs"
Après une consultation électronique des étudiants du CLSH qu’il a organisée hier, lundi 9 avril, le président de l’université de Lorraine a écrit un courrier aux étudiants de ce site pour leur dire que « 70,5 % des choix exprimés (...) [étaient] en faveur d’une reprise des activités normales de formation » dès demain, mercredi 11 avril à 8h. Il ajoute qu’il « souhaite trouver une issue rapide à la situation actuelle et arriver à des solutions pour lever le blocage en évitant de recourir à la force ». Voilà résumées en un message les contradictions d'un président qui ne reconnaît la
légitimité des assemblées générales ou des "acteurs du blocage" (selon sa propre expression) que lorsque ça l’arrange.
CP-IS_Et-maintenant_20180410.pdf
Document Adobe Acrobat [270.6 KB]
Le président annonce la fermeture administrative du CLSH
20180410_Fermeture-administrative-CLSH.p[...]
Document Adobe Acrobat [69.8 KB]

Réponse des étudiants au  président

Communiqué du 10 avril 2018

Loi ORE - Parcoursup ::: La position du président de l'UL
20180407 - Loi ORE - Courrier du preside[...]
Document Adobe Acrobat [64.0 KB]
Appel au CA de l'UL du 10 avril : Dire "Oui" à toutes et à tous, sans mettre quiconque en attente
Nous interpellons le CA de l'UL pour qu'il dise « Oui » à toutes et tous sans mettre aucun dossier en attente. Il faut laisser la possibilité à chacune et chacun de suivre la filière de son choix en licence, sans sélection, et donc créer les conditions d’accueil nécessaires pour le faire.
Tract _Oui_a_tou-te-s.pdf
Document Adobe Acrobat [129.7 KB]

Mardi 3 avril – AG des personnels – 11h, CLSH Nancy – Amphi 042

Le collectif des personnels de l'université de Lorraine contre la sélection
avec le soutien intersyndical de : CGT-FERC Sup, SNASUB-FSU, SNESUP-FSU, SNPREES-FO, Sud Éducation Lorraine

appelle à une AG des personnels UL

 

Mardi 3 avril  –  11h
Amphi 042
CLSH - Nancy


Même si elle est promulguée, la loi de sélection en licence (et son application Parcoursup) continue de poser problème. Des UFR mettent en place des moyens de la contourner en refusant de classer les candidats, d'autres préparent des algorithmes maison mais le principe de la sélection en licence semble acté. Pourtant à Nancy, comme dans de nombreuses autres universités, des étudiants et des personnels se mobilisent pour s’opposer à cette loi : près d'un millier d'étudiants ont participé à une AG à Nancy mercredi 28 mars. Le Campus Lettres est bloqué et occupé par nos étudiants depuis le 22 mars. Dans plusieurs cas, la réponse du ministère ou des dirigeants d'établissement a été l'autoritarisme et des interventions policières sur les campus universitaires, comme à Nantes, Bordeaux, Paris, Lille, Caen, Dijon, Grenoble, Strasbourg.  Des attaques violentes, survivances d'un autre siècle, ont eu lieu à Montpellier, à Lille, à Strasbourg.

Pour en débattre ensemble et pour que nous, enseignants / chercheurs et BIATSS de l'université de Lorraine, prenions notre part dans cette mobilisation, nous appelons tous les personnels à une assemblée générale, mardi 3 avril à 11 heures, Campus lettres et sciences humaines de Nancy, amphi 042.

Communiqué de la section SNESUP-FSU – Parcoursup : Nous ne ferons pas le sale boulot
20180330_Parcoursup.pdf
Document Adobe Acrobat [172.8 KB]

Mardi 13 mars – AG à l'appel des étudiants

Amphi K2, CLSH Nancy

Lundi 19/02 – AG des personnels de l'UL

12h15

Salle A 033

CLSH - Nancy

 

Collectif de personnels de l'Université de Lorraine contre la sélection

Avec le soutien de : CGT-FERC Sup, SNASUB-FSU, SNESUP-FSU, SNPREES-FO, Sud Éducation Lorraine, les ObstinéEs 

 

Enseignants-chercheurs, rien ne vous oblige à trier des dossiers de candidature en licence

 

Vous êtes enseignant-chercheur et vous ne souhaitez pas participer au tri des dossiers des candidats à l'inscription en université. Vous n'y êtes pas obligé !

 

Lire ici le texte du SNESUP

Enseignants de statut second degré, rien ne vous oblige à trier des dossiers de candidature en licence

 

Vous êtes enseignant de statut second degré et vous ne souhaitez pas participer au tri des dossiers des candidats à l'inscription en université. Vous n'y êtes pas obligé !

 

Lire ici le texte du SNESUP

AG des personnels – Lundi 19 février 12h15 – Salle A 033, CLSH Nancy

Pourquoi nous nous opposons au “Plan étudiants”

Appel à l'AG du 19 février par le collectif des personnels contre la sélection
Avec le soutien de : CGT-FERC Sup, SNASUB-FSU, SNESUP-FSU, SNPREES-FO, Sud Éducation Lorraine, les ObstinéEs
Le Projet de loi "Orientation et réussite de l'étudiant" (ORE) n'est pas un simple moyen d'informer les étudiants sur leur orientation. S'il est adopté, il instaurera une sélection à l'entrée de l'Université et accentuera les inégalités.
Pourquoi nous nous opposons au plan etud[...]
Document Adobe Acrobat [108.5 KB]

Jeudi 15 février 12h – AG organisée par les étudiants

CLSH - Nancy

Amphi K02

Section Snesup – Université de Lorraine

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Snesup – Université de Lorraine